Le pellet est-il un mode de chauffage écologique et économique ?

Publié le : 09 décembre 20214 mins de lecture

Pour fonctionner, la chaudière ou poêle nécessite un combustible qui va produire la chaleur requise. On distingue notamment plusieurs sortes de chaudières, dépendant de leurs combustibles : il y a la chaudière à gaz, à fioul ou à granulé de bois. Cette dernière fonctionne grâce au pellet, et apparemment, il s’agit de l’un des combustibles les plus écologiques et économiques qui existent.

Le pellet, en quelques mots !

Le pellet est le combustible utilisé, pour faire fonctionner une chaudière à granulé de bois. Il est obtenu à partir de petits morceaux de bois et de sciures de bois. Ces deux composants sont compressés, puis compactés jusqu’à obtenir un tube cylindrique de 2 cm de hauteur environ.

En ce qui concerne son fonctionnement, il est stocké à l’intérieur d’un réservoir à granulés, qu’on intitule « le silo de stockage ». La taille de ce silo dépendra de la puissance de la chaudière. Plus celle-ci est puissante, plus le réservoir doit être vaste et donc nécessite une bonne quantité de pellet. On distingue principalement 4 types de silo dont le silo textile, maçonné, enterré et plastique.

Le pellet : une solution de chauffage économique

Le pellet, appelé aussi « granulé à bois » fait partie des combustibles les plus économiques du marché. Déjà, son prix est le moins cher de tous, et peut aller jusqu’à 3 fois moins bas que le prix du fioul ou de l’électricité. Mais en plus, le pellet connaît rarement de hausse, du fait de son abondance et de son coût de production peu élevé.

Le pellet offre aussi un rendement optimal par rapport aux autres combustibles. Et pourtant, il ne consomme pas énormément d’énergies. C’est donc un moyen efficace pour faire des économies, tout en bénéficiant d’un chauffage constant, surtout pendant l’hiver.

Le pellet : un combustible, soucieux de l’environnement

Mis à part son côté économique, le pellet fait aussi partie des combustibles les plus écologiques qui soit. Non seulement, il ne dispose d’aucun composant chimique (ce qui le rend moins nocif pour l’environnement, et même pour l’organisme). Mais en plus, le CO2 qu’il dégage lors du processus de chauffage, est très faible. Il ne risque donc pas de polluer l’air qui entoure la propriété.

S’ajoutant à cela, il ne produit pas énormément de cendres, contrairement aux idées reçues. C’est donc une solution propre. Toutefois, il faut aussi savoir bien choisir son type de pellet. Plus il sera de bonne qualité, plus il sera performant, et plus la quantité de cendres qui se dégage sera moins basse. Pour assurer une meilleure performance, il est également important d’entretenir régulièrement sa poêle ou chaudière. 

Plan du site